FLEURS - CARACTÈRES GÉNÉRAUX (2/4) APÉTALES, DIALYPÉTALES, GAMOPÉTALES

La fleur de giroflée peut être prise comme l'un des nombreux exemples de fleurs-type caractérisées 

  • par la présence d'un calice (sépales) et d'une corolle (pétales);
  • par des pétales bien séparés, dissociables indépendamment les une des autres:  on les dit alors dialypétales.


Les pétales (et/ou les sépales) peuvent être soudés totalement ou partiellement, comme c'est le cas chez la primevère ou la pomme de terre, dont les fleurs sont dites gamopétales.



Dans certains cas corolle et calice sont réunis et ne forment plus qu'une seule enveloppe, le périanthe. C'est le cas de la fleur de jacinthe:


Il arrive qu'il n'y ait pas d'enveloppes autour des étamines et du pistil à l'exception de une ou plusieurs écailles placées à la base. Ces fleurs sont dites apétales, comme chez le saule:



Enfin, si beaucoup de fleurs ont leurs pièces de même grandeur et de même forme, leur forme peut être irrégulière, notamment leur corolle. C'est un caractère spécifique de famille, comme ici avec la fleur d'orchis:


Source biblio: L. Mangin, Cours élémentaire de Botanique, Hachette, 1891


Posts les plus consultés de ce blog

LES PLANTES DU CLOS (1) - 18 JUIN 2020